DarkDevils Index du Forum
DarkDevils
Forum actif de la guilde DarkDevils (serveur sérénité)
 
DarkDevils Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Votre familier et vous : les récits primés!!! ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkDevils Index du Forum -> Partie Privé (réservé aux membres) -> Galeries
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Zen
Master

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 105
Localisation: Juste derrière toi, je te vois n_n
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Perso IG: Zenchungg
Classe: Prêtre
Lv perso: 96
Type: H&R
Guilde: DarkDevils
2nd perso: Zenchung Moine
3nd perso: Zenching Assa
Hobbie IG: Halo arène *-*
Marié: Jess
Surnom: Zen, Zenou, Chef

MessagePosté le: Mar 28 Juil - 09:04 (2009)    Sujet du message: Votre familier et vous : les récits primés!!! Répondre en citant

Votre familier et vous : les récits primés!!!
 




Nous, c'est pour la vie (par Noutsch)

« Cour ! Ne t’arrête pas ! Continue ! » se répétait sans cesse la jeune assassine en dévalant les pentes neigeuses des plaines d’Azria. Cela faisait plusieurs heures qu’elle courait ainsi, sans savoir où elle allait. Tout ce qu’elle savait c’est qu’elle avait un mammouth cannibale aux fesses qui ne voulait qu’une seule chose : se venger du cure-dent qu’il s’était pris par mégarde dans le flanc droit et qui n’était autre que l’épée céleste de la fillette. La pauvre assassine commençait à s’épuiser, et finit par s’écrouler en bas d’un talus neigeux, consciente de sa méprise et de son inconscience d’être partie ainsi titiller des monstres bien trop féroce sans son balai pour lui permettre de s’enfuir après… En effet, Noutsch (car elle s’appelait ainsi) était réputée dans son village pour sa naïveté ainsi que ses étourderies multiples et souvent dangereuses. 

Essoufflée, dégoulinante d’une sueur moite évocatrice sur son état de terreur extrême, elle tenta de s’enfoncer dans la neige du talus mais vit très rapidement que celle-ci était trop dure pour qu’elle puisse passer au travers aisément. Les quelques secondes où Noutsch avait cru pouvoir se cacher suffirent au mammouth énervé et surexcité par cette course poursuite à se retrouver face à elle. La jeune fille se recroquevilla sur elle-même, en se protégeant la tête en un ultime sursaut de volonté de vivre. La trompe du pachyderme s’écrasa lourdement sur le corps fluet de l’assassine peu vêtue et non protégée. Elle fut éjectée en arrière et perdit connaissance.

Une heure ou deux étaient passées pendant le sommeil de Noutsch, lorsqu’enfin ses yeux se rouvrirent pour voir… une jolie frimousse noire et blanche parsemée de rayures et ornée de deux magnifiques yeux d’un bleu très pur. Un tigre se dressait devant elle et semblait bien curieux de cette rencontre. Noutsch comprit rapidement en voyant la dépouille du mammouth gisante au loin qu’elle n’était pas morte et que ce joli félin était bien réel.  Le tigre émit un doux grognement tout en regardant la jeune fille droit dans les yeux. Il ne semblait pas agressif, mais Noutsch était tout de même assez impressionnée et restait figée, à demi allongée sur le sol, appuyée sur ses coudes. Le tigre approcha sa frimousse du visage de la jeune fille et frotta sa joue contre la sienne. C’était tellement doux… Noutsch se détendit presque immédiatement. Elle leva sa main droite, hésitante, puis finit par caresser l’échine du félin qui commença à ronronner en fermant à demi les yeux.
- Pourquoi m’as-tu sauvée ? murmura-t-elle, sans attendre de véritable réponse.
Mais contre toutes attentes le tigre s’assit posément sur la neige près de l’assassine et lui répondit doucement
- Parce que tu en valais la peine.
Noutsch resta perplexe et cru qu’elle délirait complètement.
- Je dois être morte, c’est sûr ! Ou j’ai reçu un coup sur la tête ou je ne sais pas mais ce n’est pas normal ! Un tigre qui parle…
- Non tu n’es pas morte, répondit le félin. Je peux parler parce que je ne suis pas comme tous les autres animaux de la forêt. Rhisis m’a donné la mission de protéger les humains. Mais jusqu’à maintenant je n’ai croisé que des humains qui voulaient me tuer pour ma fourrure ou qui détruisaient mes abris en posant des pièges partout. J’ai été contraint à venir me réfugier ici, dans ces plaines reculées où il n’y pas d’hommes qui vivent. Mais les bruits de tes pas m’ont attirés, et en te voyant je me suis dit que finalement, tu méritais peut-être d’être protégée.

Les yeux du tigre pénétrèrent ceux de Noutsch et celle-ci se sentit rassurée. Ses joues rosirent et elle murmura :
- Merci beaucoup… Mais je ne comprends pourquoi je mérite plus que d’autre d’être protégée…
- Peut-être est-ce le fait que ton odeur parcourt ces landes désertes depuis des semaines déjà et que tu n’as jamais porté atteinte à un animal jusque là.
Noutsch soupira et rougit de nouveau. Soudain elle se rendit compte que l’obscurité tombait et qu’elle était loin de son village encore. Elle regarda tristement le tigre avant de murmurer de nouveau :
- Je vais devoir rentrer…
- Je pense aussi. La nuit n’est pas sûre pour des jeunes filles aussi fragiles que toi. Je vais te raccompagner à ton village, ça sera plus sûr.
- Non ! s’écria aussitôt Noutsch. Surtout pas ! Mon village est un village de chasseur… tu y serais aussitôt en danger… Rentre chez toi, et ne viens pas près de chez moi, sinon tu risques d’être blessé, et je ne le veux pas !
En disant cela, Noutsch sentait les larmes monter à ses yeux. S’en aller maintenant lui donner l’impression de perdre la moitié de son âme, cette parcelle d’elle-même qui lui manquait temps jusqu’à présent… Mais elle ne pouvait prendre le risque de blesser son nouvel ami !
- Je te comprends, grogna le tigre, comme s’il avait lu dans ses pensées. Prends bien soin de toi, mais promet moi de revenir !
 Le tigre se retourna alors pour disparaître derrière un talus neigeux. « Je ne t’oublierai pas… » murmura l’assassine.
De retour au village, Noutsch devint morne et ne parla plus. Elle restait souvent toute la journée assise à la fenêtre, songeant au tigre à la force colossale qui l’avait sauvée. Elle ne pouvait se résoudre à en parler autours d’elle car les bêtes sauvages étaient considérées comme du gibier ou des monstres par les habitants. Elle était terrorisée à l’idée qu’une chasse soit organisée et que la dépouille du tigre se retrouve dans le salon du chef du village en trophée. Ses parents étaient très stricts avec elle et l’empêchaient de sortir. Elle ne pouvait plus aller voir son ami et son âme en dépérissait un peu plus chaque jour. Elle pensait que son ami l’oubliait, et que c’était mieux ainsi.
 
Plusieurs semaines passèrent, toutes plus longues et tristes les unes que les autres. Jusqu’au jour où un messager arriva du village voisin pour annoncer qu’un tigre avait été aperçu autours des pâturages alentours : l’alerte était donnée et une chasse allait être lancée. Noutsch paniqua complètement en imaginant de nouveau la dépouille du félin adoré. Elle sortit au beau milieu de la nuit avec ses armes et un baluchon en se jurant de ne plus remettre les pieds dans son village et de protéger le tigre comme lui l’avait fait pour elle.

Noutsch courait dans la neige sans faire de bruit. Elle semblait voler au dessus du manteau blanc avec une grande légèreté : ses pieds ne faisaient que craqueler la douce couverture cotonneuse qui brillait sous la nuit sans la rompre. Elle courait vite, descendait les pistes et remontait sur d’autres collines sans changer d’allure, sans la moindre trace de fatigue. En vérité la jeune fille était terriblement angoissée à l’idée de se faire devancer par des chasseurs de primes peu scrupuleux qui devaient déjà être aux trousses du félin. A peine eut-elle franchie la cinquième colline depuis le départ de son village que des coups de feu illuminèrent la nuit et brisèrent le silence nocturne. Des gens couraient sur la colline d’à côté. Ils avaient des lawolfs et des augus domptés à leurs côtés. Le petit groupe d’humains et de monstres couraient dans un même élan derrière une ombre qui fuyait toujours plus vite en direction du village. « Non ! » hurla-t-elle. Son cri se répercuta à travers la plaine et l’ombre s’arrêta net. Les yeux d’un bleu très pur se tournèrent vers la jeune fille et éclairèrent l’obscurité. Les deux êtres se reconnurent aussitôt et s’élancèrent l’un vers l’autre dans la neige poudreuse et duveteuse. Plus vite… Toujours plus vite… Les pattes du tigre se retrouvèrent au niveau des épaules de la fillette et ils roulèrent tous deux dans la neige. Le pelage du félin était doux sous la main de Noutsch, ses larmes étaient amères sur la langue râpeuse du tigre qui lui barbouillait le visage. Leurs retrouvailles furent de courte durée car la meute de chasseur de prime se rapprochait d’ors et déjà des deux compagnons. Des bruits se faisaient aussi entendre du village : la disparition de Noutsch avait du être découverte et des hommes s’apprêtaient sûrement à partir à sa recherche. Celle-ci se redressa d’un bond et couru en direction des plaines arides et inhabitées d’Azria, suivie de près par le tigre, et plus loin par les chasseurs de prime et la « cavalerie » envoyée par son village pour la ramener. La course poursuite dura toute la nuit, et ne s’arrêta qu’au petit matin lorsque les poursuivants se retrouvèrent dans un cul-de-sac et eurent perdu les traces des deux fugitifs.

Une assassine se dressait en haut de la plus haute montagne d’Azria. Un tigre majestueux était assis à ses côtés. Ils regardaient le jour se lever. Puis leurs yeux se croisèrent, et d’une même voix, dans un cri du cœur non contenu, ils se recroquevillèrent l’un contre l’autre et frémirent en se murmurant à l’oreille : « Nous, c’est pour la vie… ».
Depuis ce temps, un mythe est perpétué de génération en génération dans les villages aux alentours d’Azria : celui d’une jeune assassine et de son tigre dont les âmes ont fusionné pour ne faire qu’un. Cette histoire d’amitié entre un humain et un animal tel qu’un tigre adoucit les mœurs des villages avoisinant et permis de faire cesser les chasses et de protéger ainsi les animaux d’Azria.




_______

Un de mes préféré ^^
_________________________________
Les mots que l'on a pas dits sont les fleurs du silence.
Apprend la sagesse dans la sottise des autres.
ninja bombe geek bombe ninja



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 28 Juil - 09:04 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Totoangel
Officier

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2009
Messages: 3
Localisation: Devant mon ordi ;)
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Perso IG: Zertanette
Classe: Sorcier
Guilde: DarkDevils
Surnom: Zeze
.: Sorcier

MessagePosté le: Lun 10 Aoû - 17:49 (2009)    Sujet du message: Votre familier et vous : les récits primés!!! Répondre en citant

J'avoue que celle est pas mal ^^
_________________________________
Sorcier POWAAAA x)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:44 (2018)    Sujet du message: Votre familier et vous : les récits primés!!!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DarkDevils Index du Forum -> Partie Privé (réservé aux membres) -> Galeries Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com